Inscrivez-vous à notre newsletter
et recevez en CADEAU l’ebook
« Comment réussir ses rencontres en ligne »

Je m'inscris
Vous êtes ici : Accueil / Rencontre coquine / Les Bad Boys, on y (re)passe toutes

Les Bad Boys, on y (re)passe toutes

Comme toutes les femmes, j’ai un jour succombé aux charmes d’un « bad boy ». Que celle d’entre nous qui n’a pas vécu une histoire avec un mec de cet acabit parle aujourd’hui ou se taise à jamais ! Une chose est certaine, nous les femmes avons parfois une manière bien spéciale (et difficile à comprendre pour la gent masculine) de choisir nos hommes.

« J’en ai marre, je tombe toujours sur des mecs égoïstes / jaloux / insensibles » (plusieurs choix possibles).

Pas besoin d’aller bien loin pour entendre cette rengaine : soirée entre copines, discussion entre collègues ou écouter parler les femmes dans un bar… Les bad boys sont partout et même sur les sites de rencontres en ligne.

Petit retour dans en enfance, quand vous n’étiez encore qu’une petite princesse rêveuse et innocente, des espoirs plein la tête pour avancer, sereine, dans la vie. En bref, enfant, votre idéal masculin, c’était Ken, le Prince Charmant (merci Mr Disney…) ou encore, et comme beaucoup de petite fille, son papa.
Tout y était, un beau prince sur son cheval blanc qui sauve la princesse et l’emmène sous le soleil couchant puis ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants. Une vingtaine d’années plus tard, les choses n’ont pas tellement changé, certes la notion prince charmant à disparu mais si l’on demande à une femme quel est l’homme de ses rêves, elle répondra toujours «je veux qu’il soit beau, romantique, intelligent, drôle, gentil, tendre et avec une bonne situation ». Bah oui quoi, c’est bien le minimum !

A force d’attendre l’homme idéal (existe-il vraiment ?) le célibat c’est hyper-développé. Il y aurait près de 20 millions de célibataires en France, dont plus de la moitié sont des femmes. En réalité, Mais que malgré leur quête avouée, voire criée sur tous les toits, de l’homme parfait, les femmes ne s’intéressent pas vraiment aux gentils garçons et leur préfèrent consciemment ou non les « bad boys ».
Les exemples sont multiples, Kate Moss et Pete Doherty, Britney Spears et Kevin Federline, Sonia Rolland et Christophe Rocancourt… Sans parler des serial tombeurs comme Colin Farrel, Sean Penn, Vincent Cassel…
Alors voilà, les femmes rêvent d’un mec gentil, mais quand elles en rencontrent un, elles s’ennuient rapidement et qui pourrait leur en vouloir. Une femme ça doit vibrer.
La petite vie proprette, avec un chéri au petit soin qui nous traite comme une reine, ça va cinq minutes. Soyons honnête, au bout d’un moment, on veut de l’action, de la nouveauté, de l’inconnu, des surprises, des feux d’artifices, des petites frayeurs.
Serait-ce notre fibre maternelle qui parle mais un bad boy on a envie de le changer, d’être celle qui aura réussi à dompter le fauve.
Ses cotés borderline, à la dérive, brut, animal, c’est ça qui nous attire comme un aiment. C’est excitant de se mettre en danger. Alors on fonce tête baissée dans des histoires inévitablement foireuses en se persuadant que cela peut marcher. Tellement persuadée qu’on le clame haut et fort, à ses amis, sa famille, ses collègues… « Ne vous fiez pas à son style un peu rude, au fond c’est un tendre » que nenni ! Auto persuasion quand tu nous tiens…

C’est bon mais c’est fatigant d’être avec un bad boy. Et après en avoir bavé pendant des mois, on réalise que tout ça, c’est usant et frustrant.
Alors on revient à ses envies du début. Une histoire simple, un homme gentil… Jusqu’au prochain bad boy qui croisera notre route dans la rue ou sur un site de rencontre 😉

Auteur : Lucie Backmann

Poster un commentaire

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une astérisque *

*

*

*
ans

*


*

CommentLuv badge
Scroll To Top
xFermer

Inscrivez-vous à notre newsletter
et recevez en CADEAU l’ebook
« Comment réussir ses rencontres en ligne »